personal2

Précocité, Surdouance, HPI, de l'enfant à l'adulte

 

On retrouve habituellement chez les personnes surdouées, qu'elles soient enfants (= futurs adultes) ou adultes (=anciens enfants) un certain nombre de caractéristiques communes même si chaque personne est différente et que la surdouance n'est qu'un aspect de la personnalité parmi d'autres.

  • Une capacité à percevoir un très grand nombre d'informations de façon globale, immédiate et sans tri ; d'où un sens de l'observation développé mais aussi une difficulté à concentrer son attention sur un seul élément sans se laisser parasiter par le reste. On trouve là une des explications des difficultés scolaires ou professionnelles de certaines personnes.

  • Une rapidité de traitement de l'information qui amène le raisonnement vite et loin. Si vite qu'une idée en chassant une autre, il est parfois difficile de concrétiser ou d'achever certains projets. Si loin qu'on laisse souvent les autres en chemin...

  • Une empathie souvent très développée, soit la capacité à percevoir (mais pas forcément à comprendre...) l'état émotionnel des personnes qui nous entourent. Cette perception se fait souvent malgré soi et génère un flux d'émotion auquel il est n'est pas toujours facile de s'adapter, certains tenteront de s'en défendre en se protégeant de l'extérieur (retrait, froideur apparente, intellectualisation) ou au contraire consacreront une énergie importante à venir en aide à leur prochain, parfois au détriment d'eux-même. D'autres enfin réussiront à transformer cette capacité d'empathie en outil pour se mettre en relation avec les autres.

Ce qui pose problème n'est pas d'être ou non surdoué mais d'arriver à développer au mieux son potentiel. C'est pourquoi une analyse en profondeur de la personnalité, des antécédents familiaux, des spécificités cognitives et psychologiques de la personne doit être menée pour mettre à jour les différentes compétences mais aussi les difficultés de la personne.

 

Le bilan psychologique et psychométrique (de 210€ à 290€)

Un bilan se déroule toujours de la façon suivante :

  1. Une première séance (45mn) qui sert d'évaluation clinique (cerner la demande, réunir les éléments psychosociaux et familiaux nécessaires à la compréhension du  fonctionnement psychologique et de l'intelligence de la personne)
  2. Une seconde séance (de 1h30 à 2h30) où se fait la passation du test (10 subtests principaux et administration éventuelle de 1 à 5 subtests supplémentaires en fonction des hypothèses)
  3. Une troisième séance (45mn) où se fait un compte-rendu à l'oral avec si nécessaire des pistes de prise de charge
  4. Un compte-rendu écrit (environ 4 pages) exposant les résultats chiffrés et le fonctionnement psychologique de la personne.

Le bilan peut être plus ou moins approfondi en fonction de la problématique du patient. Un bilan simple (210€) permettra d'éclairer et de chiffrer le fonctionnement cognitif de la personne tout en apportant quelques éléments cliniques utiles. Un bilan complet (290€) approfondira en détail le comportement de la personne pendant les épreuves, les soubassements cognitifs déployés au cours de la passation et permettra aussi de mettre en lumière les difficultés sociales et le fonctionnement psychologique spécifique de la personne.

Le choix du test dépendra de l'âge du patient :

WISC 4 (Wechsler Intelligence Scale for children)

Le WISC est une épreuve psychométrique composée de 15 épreuves (10 principales, 5 optionnelles) permettant l'évaluation de 4 aspects du fonctionnement intellectuel : raisonnement verbal, raisonnement perceptif, vitesse de traitement et mémoire de travail.

WAIS 4 (Wechsler Adult Intelligence Scale)

Comme pour la WISC, la WAIS est composée de 15 épreuves (10 principales, 5 optionnelles) permettant l'évaluation du raisonnement verbal, du  raisonnement perceptif, de la vitesse de traitement et de la mémoire de travail.

WPPSI 3 (Wechsler Preschool and Primary Scale of Intelligence)

Avant 6 ans, un test de QI peut fournir des résultats peu fiables notamment en raison de la difficulté à obtenir du petit enfant toute l'attention requise pour qu'il donne le meilleur de lui-même. Néanmoins, lorsque l'enfant rencontre des difficultés scolaires et/ou sociales précoces, le WPPSI pourra fournir un bel éclairage sur ses capacités cognitives mais également un grand nombre d'observation sur sa capacité à se concenter et à se mettre en relation. C'est pour cela que nous proposons parfois la passation du WPPSI aux enfants de 2 à 6 ans lorsque cela semble indiqué. Le WPPSI 3 permet de calculer un QI verbal (compréhension et verbalisation) et un QI performance (organisation perceptive et visuo-motrice).